Accueil » Hypertrophie mammaire

Hypertrophie mammaire en Tunisie

Le volume excessif des seins ou l’Hypertrophie mammaire est un phénomène qui empoisonne la vie de certaines femmes dépassant les clichés de la bombe aux lolos méga généreux portant un décolleté sexy.

Hypertrophie mammaire

Hypertrophie mammaire : quelles causes ?

L’hypertrophie mammaire est due à un excès du tissu glandulaire mammaire. C’est un phénomène bénin mais qui peut devenir handicapant. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce problème tels que :

Changements physiologiques

La grossesse et l’allaitement sont deux phénomènes qui changent l’apparence de la femme à cause d’un changement intrinsèque ou hormonal. Les hormones féminines ont pendant la grossesse un taux élevé, ce qui va augmenter la taille de la glande mammaire, pour assurer après la fonction de l’allaitement, après l’accouchement.

L’infiltration graisseuse

Il s’agit de la substitution du tissu glandulaire par de la graisse au cours de la ménopause.

Inflammation du sein

Ou abcès. Cette inflammation est causée par une évolution tardive d’une mastite due à une stase du lait dans les canaux lactifères.

Cancer du sein

La tumeur phyllode peut être une cause de l’hypertrophie mammaire. Dans ce cas,  il est indispensable de réaliser une mammectomie.

Gigantomastie juvénile

C’est le développement excessif de la glande mammaire, après la puberté ou à l’adolescence.

Comment remédier au problème de l’hypertrophie mammaire ?

Après votre arrivée en Tunisie, vous êtes invités à réaliser au moins 2 consultations préopératoires avec le plasticien et le médecin anesthésiste pour qu’ils vous donnent les conseils nécessaires, leurs recommandations et pour qu’ils répondent à toutes vos questions et étudient la faisabilité de vos souhaits. Il faut également arrêter de prendre les anticoagulants et les anti-inflammatoires et de fumer pendant les semaines qui précèdent l’intervention.  Ces précautions doivent être prises pour éviter les risques d’hémorragie et la nécrose cellulaire et pour assurer une bonne cicatrisation.

Comment se déroule la réduction de la poitrine ?

Une telle intervention dure entre 2h et 3h sous anesthésie générale avec une ou deux nuits d’hospitalisation. Il s’agit de reconcentrer ou d’alléger le volume de la glande mammaire, de remodeler la peau des seins et de repositionner les aréoles et les mamelons, à travers des incisions en T et périaréolaires.

Et après l’opération ?

Le repos total est nécessaire pendant les premiers jours postopératoires. Après le retirement des pansements, il est indispensable de porter un soutien-gorge de contention que la patiente devrait porter pendant un mois (jour et nuit).

Le gonflement (formation des œdèmes) et les bleus (hématome ou ecchymoses) sont des suites courantes et sans danger ainsi que les engourdissements et les sensations de tension.

Le résultat définitif est obtenu après 6 mois de l’intervention de réduction mammaire.