Accueil » Asymétrie mammaire

Traitement asymétrie mammaire Tunisie

Rien de mieux, pour une femme, qu’une belle poitrine galbée et harmonieuse mais ceci peut être pour certaines, un rêve loin d’être réalisé. Des seins miniatures, tombants asymétriques ou giga volumineux, ceci n’est plus un drame grâce à la chirurgie mammaire.

images-13

Comment se manifeste une asymétrie mammaire ?

L’asymétrie mammaire est un phénomène fréquent. D’ailleurs la majorité des femmes n’ont pas des seins symétriques et tracés parfaitement mais cette asymétrie peut devenir gênante si elle est très remarquable, de point de vue morphologique. Les deux seins peuvent se différer par : leurs formes, leurs volumes, leur plaque aréolo-mamelonaire. Si cette asymétrie n’est plus discrète, elle peut donc causer des gênes esthétiques et même fonctionnelles.

Quelles sont les origines de ce phénomène ?

L’asymétrie mammaire peut avoir une origine congénitale, c’est-à-dire présente dès la naissance, dans les gènes, et n’est visible qu’après la puberté et la croissance complète des seins (cas du syndrome de Poland).  De plus, des traumatismes et des pathologies peuvent être une cause de ce phénomène (accident, séquelle de brûlure, cancer du sein, cancer de la peau, chirurgie mammaire ratée, etc.).

Comment corriger une asymétrie mammaire ?

Les solutions offertes par la chirurgie esthétique sont diversifiées et on en cite :

  • Une réduction mammaire si les deux seins asymétriques sont également hypertrophiques.
  • Un lifting des seins ou plastie mammaire si l’asymétrie est accompagnée d’une ptôse mammaire.
  • Une correction de l’asymétrie avec pose de prothèse mammaire si la patiente désire aussi donner plus de volume à ses seins ou dans le cadre d’une reconstruction mammaire (post-cancer).

Comment procède le chirurgien esthétique ?

Le plasticien pratique essentiellement 3 types d’incisions : périaréolaire ou circulaire entourant les aréoles, verticale allant de la base de l’aréole au pli naturel des seins ou mixte (horizontale et verticale).

Et après l’intervention ?

Après le retirement des pansements, il faut porter un soutien-gorge spécial pendant 1 mois. Les douleurs peuvent être calmées par la prise d’antalgiques. La reprise de travail est permise après 2 semaines alors que la reprise des activités sportives est autorisée après 1 mois (selon leur intensité).

Quelles sont les complications possibles ?

  • Risques liés à l’anesthésie
  • Infection
  • Coque fibreuse
  • Phlébite ou embolie pulmonaire